Gabriel, le copain d’Arthur, est un musicien (en herbe) accompli. En effet, il ne s’est pas arrêté à un seul instrument de musique, ce virtuose de deux ans (presque et demi) joue d’un tas d’instruments. Il a déjà une crécelle, un xylophone, un harmonica, un tambourin, des maracas, des castagnettes, un triangle et même une boite à meuh ! Sans cesse à la recherche de nouvelles sonorités pour parfaire son éveil musical talent, il s’est également mis au sifflet. Très exigeant sur la qualité de ses instruments, il a choisi un sifflet en bois Sevi, parfait pour s’initier à l’art de souffler et de faire beaucoup de bruit idéal pour parfaire le concerto en mi-bémol qu’il est en train d’écrire.

Cet instrument de musique, aussi attractif soit-il, est nouveau. Le soliste a bien droit à une petite démonstration pour qu’il sache comment s’en servir : me voilà donc en train de souffler afin d’obtenir une jolie musique, ce que Gabriel regarde avec grande attention.

Et comme tout musicien professionnel qui se respecte, lorsque Gabriel compose, il ne faut pas le regarder. Mais à peine ai-je le dos tourné que le voilà empoignant l’objet et s’en donnant à cœur joie.

On comprendra donc vite pourquoi un sifflet n’est pas adapté aux enfants de moins de deux ans : il faut savoir souffler ! La technique étant bien acquise pour Gabriel, il a fallu aussi qu’il apprenne à positionner ses mains de manière à ne pas boucher le trou d’où sort l’air et le son. Inutile ensuite de lui ré-expliquer le principe de ce sifflet, ma démonstration était suffisamment claire pour que le plaisir de m’imiter me surpasser soit là !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *