Le confort est une caractéristique importante dans tous les objets du quotidien ainsi que pour le vélo. Vous vous êtes certainement fait cette remarque durant un trajet : « il faut vraiment que je change de selle ». Mais avant de la changer, il vous faudra prendre le soin d’étudier la question.

Voici les paramètres à prendre en compte pour le choix de votre selle de vélo :

  • La morphologie ;
  • La pratique ;
  • La fréquence d’utilisation.

La morphologie

Celle-ci dépend de chacun. Premièrement, l’ossature varie entre une femme et un homme. Il existe des selles plus ou moins adaptées.  Cela permet de s’assurer que les os du bassin, les ischions, soient bien positionnés sur la selle et ainsi éviter d’avoir « mal au postérieur » lorsqu’on roule. Selon les marques vous trouverez différentes manières d’orienter votre choix.

La souplesse dorsale peut-être aussi prise en compte. Vous êtes plus ou moins souple du dos, c’est à dire que votre buste est plus ou moins incliné lorsque vous roulez. Cela aura une incidence sur votre position assise sur la selle.

La pratique

Votre position sur le vélo varie en fonction de votre pratique. Que vous fassiez du VTT, de la course ou de simples balades lorsqu’il fait beau. Vous devez donc choisir une selle correspondant à cette pratique-ci. En effet, la manière de rouler n’est pas la même et la répartition de poids diffère d’une activité à une autre.

En cas d’une utilisation occasionnelle à l’aide d’un vélo hollandais par exemple, une selle large à l’arrière vous permettra de gagner en confort. Etant donné que le pédalage ne sera pas très intense, votre poids aura tendance à se concentrer sur la selle. Une selle avec un matériau souple sera donc un vrai plus ! Dans ce cas privilégiez une selle rembourrée.

Vous êtes un amateur de vélo, ou pratiquez des trajets réguliers, pour aller au travail, par exemple, optez pour une selle large mais qui possède un bec (avant de la selle) plus long afin de réduire les frottements au niveau de l’aine. En cas de stationnement urbain régulier, optez également pour un collier de selle de vélo antivol qui vous rendra bien des services.

Pour une pratique sur la route comme la course, il faut limiter les frottements afin d’éviter les irritations à l’intérieur des cuisses. Votre position sera plus athlétique et la surface de contact sur la selle réduite. Orientez-vous plutôt vers une selle fine peu souple pour limiter les échauffements.

La fréquence d’utilisation

Plus vous utilisez votre vélo, plus vous pouvez investir et réfléchir à des détails qui peuvent devenir des éléments importants. Cela comprends la matière de la coque, la structure et le revêtement.

Des matériaux souples comme le nylon vous permettra de gagner en confort lors de longues sorties à vélo. Par contre, si vous comptez réaliser des performances, dirigez-vous plutôt vers des matériaux rigides comme le carbone mais qui est bien plus onéreux.

Une selle pour notre vélo du dimanche n’aura guère besoin d’une structure légère pour optimiser les performances sportives. Réfléchissez cependant à des matériaux qui feront un bon compromis entre résistance et légèreté comme l’aluminium ou le carbone si vous prévoyez des sorties en VTT sur des terrains accidentés.

Le biclou urbain, que vous sortez fièrement le weekend, sera ravi de porter une selle en cuire qui lui apportera un style sans égal ! A noter que le cuir est un matériau confortable et résistant. Dans le cas où vous préférez les sorties en forêt les revêtements synthétiques seront vos meilleurs amis.

Vous l’avez bien compris, sélectionner sa selle est un peu plus complexe que de prévoir sa prochaine sortie à vélo, n’hésitez pas à prendre votre temps pour afin de mieux choisir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *